Passez à l’action dès maintenant. Mettons fin à la fraude ! #STOPSEAFOODFRAUD

Le manque de réglementation et l’opacité des chaînes d’approvisionnement canadiennes en produits de la mer contribuent à maintenir un réseau mondial de pêche illicite qui nuit à nos océans, en plus de représenter des millions de dollars perdus pour l’économie légitime et l’industrie et d’ouvrir la porte à la vente de produits capturés par des victimes d’esclavage moderne pris en mer.    

Une enquête nationale pluriannuelle réalisée par Oceana Canada sur la fraude et l’étiquetage trompeur des produits de la mer dans les épiceries et restaurants a révélé que près de la moitié des 472 échantillons (soit 47 %) recueillis dans six grandes villes canadiennes entre 2017 et 2019 avaient été mal identifiés. 

La fraude des produits de la mer nuit à notre santé, nos portefeuilles et nos océans.  

La pêche illégale, non déclarée et non réglementée (INN) est l’une des plus graves menaces auxquelles l’océan doit faire face à l’échelle mondiale, avec des captures INN évaluées à des milliards de dollars chaque année. Le Canada n’est pas à l’abri : notre économie perd jusqu’à 93,8 millions de dollars en revenus fiscaux chaque année en raison du commerce illicite des produits de la mer. De plus, la perte potentielle de revenus pour les pêcheurs canadiens honnêtes s’élèverait à 379 millions.